> Les Classes > CE2 / CM1

L’histoire de notre école

lundi 29 avril 2013, par Mme Hatte.

Le 28 mars dernier, madame le Maire, Mme Le Trouit, est venue dans notre classe pour répondre aux questions que nous nous étions posées à propos de notre école autrefois.

JPEG - 3.2 Mo

Mme Le Trouit a amené des vieux registres d’appel de maîtres (c’est là où on note la liste des élèves et leurs absences)

En effet, c’est la photo qui a fait la couverture de « l’Echo de l’abbaye » de cette année qui a soulevé beaucoup d’interrogations de la part des élèves de notre classe.

La voici :

JPEG - 222 ko
ecole1908

Et voici les réponses que Madame le Maire nous a apportées.
La photo ci-dessus date de 1908, et a été prise par un photographe pour en faire une carte postale, comme cela se faisait à cette époque.

L’histoire de l’école

Avant d’être notre école, le bâtiment dans lequel nous entrons chaque jour était en fait un château dont la construction a démarré au 16e siècle. Il appartenait à la famille de Jean de Baudre qui travaillait à l’Abbaye de Cerisy.
C’est pourquoi on voit un grand mur d’enceinte sur la photo : le mur entourait le château qui avait à l’époque sa cour d’honneur, ses jardins, son étang (sur l’actuel stade), son bois et un puits (qu’on voit sur la photo, sous les deux fenêtres ouvertes).
C’est en 1843 que la commune de Cerisy la Forêt récupère le château qui en fait une école et y installe sa mairie à l’étage (sur la photo on voit un tableau d’affichage appartenant à la mairie de l’époque).
Voici une photo qui montre l’intérieur de la cour des grands par le grand portail de l’époque (décoré ainsi à l’occasion d’une fête).

JPEG - 451.5 ko
entree ecole

C’est en 1959 que le mur qui entoure l’école est détruit, car il y avait eu un incendie sous les toits : un maître d’école qui habitait à l’étage avait laissé brûler son réchaud qui avait enflammé la toiture.

C’est aussi en 1959 qu’est construit le bâtiment où est la maternelle aujourd’hui.

A l’école d’autrefois

- Les garçons et les filles sont séparés !

En effet, les garçons étaient du côté élémentaire d’aujourd’hui, et c’étaient des hommes qui leur faisaient la classe. Ils avaient pour toilettes des urinoirs dont on voit les séparations encore aujourd’hui dans le coin de la cour.

Les filles étaient, elles, dans la cour qui sert aux maternelles et aux CP aujourd’hui. Elles avaient des maîtresses pour leur faire la classe.

- Pas de maternelle !

A l’époque de la photo, on ne va à l’école qu’à partir de 6 ans et on y va, pour les plus chanceux ou les plus forts, jusqu’à 10, 12 ou 14 ans, jusqu’au certificat d’études (un diplôme de fin d’école primaire).

- La semaine d’école :

On va à l’école le lundi, le mardi, le mercredi, le vendredi et le samedi.
Les seuls jours sans école sont le jeudi et le dimanche.

- Les classes d’il y a 100 ans :

  • Dans les classes de mesdames Laurent et Hatte se trouvaient les garçons.
  • Il y avait aussi une classe à l’étage, en haut des escaliers à gauche. A droite des escaliers, se trouvait la mairie.
  • Les garçons avaient leurs porte-manteaux sous le préau.
  • Dans la classe de madame de Saint Jorre allaient les garçons qui passaient le certificat d’études (les plus grands)
  • Dans l’actuelle cantine, il y avait une classe de filles et une aussi à l’étage du bureau de notre école.

- Et la cantine ?

A l’époque, il n’y avait pas de cantine. Les enfants venaient (à pied !) le matin avec leur cartable et leur gamelle : certains élèves habitaient trop loin pour rentrer le midi, alors ils amenaient leur pique-nique et mangeaient le midi chez des habitants de Cerisy qui vivaient près de l’école.

- Dans la cour :

La cloche existait déjà : on la voit sur la photo !
Mais dans la cour, il n’y a pas de local de jeux : par contre les élèves jouent à la marelle, à la corde à sauter, aux billes, aux osselets…

- Dans la classe :

Il y avait des petites tables en bois noir, un tableau et un poêle pour chauffer chaque pièce.
Les élèves qui étaient de service devaient :

  • couper du bois pour le poêle,
  • vider les cendres du poêle
  • faire le feu le matin avant que les enfants n’arrivent
  • remplir les encriers (qui se trouvaient à l’endroit où on voit encore aujourd’hui des petits trous au coin de nos bureaux) : les enfants écrivaient à la plume trempée dans de l’encre violette.
  • faire le ménage le soir : mouiller légèrement le sol avant de balayer pour ne pas trop faire voler la poussière.

Que de changement entre l’époque de la photo et la nôtre !